Son histoire commence en 546 avant J-C à Phocée une cité grecque d'asie mineure qui est forcé de fuir les Perses venus sur leur territoire et se retrouvent autour de la Méditerrannée.
En partant, ils prirent des pieds de vignes qu'ils plantèrent en Corse. Puis avec l'arrivée de Rome prenant possession de la Corse, la vigne continua son chemin sur des cités du littoral. Ce qui donna naissance à des vins de grandes renommées encore à notre époque comme ceux de Figaro ou Patrimonio.
Mais au VIe siècle, plusieurs invasions se font sur l'île corse à la suite de l'empire romain, ce qui entraîna une négligence de la culture de la vigne. Celle-ci sera remise au goût du jour quand le pape confira la Corse à Pise. La Corse finira en 1768 grâce au traité de Versailles deviendra française et le vin sera bien apprécié des Français. Malheureusement, à partir de 1850, plusieurs facteurs apparaissent comme les épidémies ou encore les dégâts des guerres qui deviendront dévastatrice pour la vigne. C'est à ce moment-là que la viticulture est devenue négliger et qui entachera la réputation des vins de Corse décrit comme médiocre jusqu'en 1974 où une nouvelle génération de vignerons veulent relancer une meilleure viticulture qui se classera parmi les meilleurs crus français.